Culture bio

Que penser du label « Haute Valeur Environnementale » ?

Le point de vue du Campanier sur la certification HVE

2 min
Vous avez sans doute entendu parler ces derniers jours du mécontentement croissant des agriculteurs bio face aux arbitrages de la future PAC. Leurs aides vont en effet diminuer drastiquement et vont être alignées sur celles des exploitations certifiées Haute Valeur Environnementale. Ils dénoncent « l’enfumage de ce nouveau label ».
 
En tant qu’acteur engagé depuis 23 ans dans le développement de la bio et partenaire de nombreux producteurs familiaux, Le Campanier aimerait vous donner son point de vue sur cette nouvelle certification.
 
L’agriculture biologique répond à une prise de conscience profonde de la nécessité de respecter l’environnement, le travail des producteurs, leur santé et celle du consommateur. Pour répondre à cette tendance de fonds certains ont voulu réconcilier respect de l’environnement et productivité comme en témoigne la promotion d’un label « agriculture raisonnée ». N’imposant aucune contrainte sur l’utilisation des intrants chimiques, cette certification a disparu en 2013.
En revanche le concept de Haute Valeur Environnementale, né après le Grenelle de l’Environnement en 2008, implique une démarche sérieuse et plus restrictive notamment dans la gestion de l’eau et de la biodiversité. En revanche elle reste de notre point de vue beaucoup trop laxiste en matière de fertilisants chimiques et de pesticides qui sont les deux problèmes majeurs de l’agriculture conventionnelle. Elle ne peut donc pas être une alternative à la certification bio et ne doit pas être présentée comme telle au risque de tromper le consommateur.

Donner votre avis

En commentant, vous acceptez notre politique de confidentialité