La biodynamie : un rapide aperçu

Actualité de la BIO

Le Campanier est engagé depuis 23 ans dans la diffusion des produits biodynamiques : les fruits et légumes et les produits d’épicerie. La biodynamie s’est fait connaître en France grâce aux viticulteurs qui ont été pionniers sur ce sujet. Mais elle reste mal connue du grand public. Nous en donnons les grandes lignes dans cet article.

L’agriculture bio dynamique est un des courants de l’agriculture biologique. Ses principes ont été exposés en 1924 dans le Cours aux agriculteurs, recueil de conférences données par Rudolf Steiner.

Ses objectifs sont de :

  • Vivifier le sol et améliorer sa fertilité
  • Régénérer et entretenir les paysages
  • Fournir aux hommes une alimentation saine
  • Comprendre le rôle de l’homme dans l’organisation du vivant
  • Repenser les relations entre le producteur, le marchand et le consommateur

Si la biodynamie s’appuie sur des pratiques agronomiques communes à la culture biologique, elle propose des méthodes spécifiques qui reposent sur le lien entre le monde animal et végétal et l’unité des écosystèmes pour soigner la terre.

La biodynamie utilise des préparations biodynamiques  à base de plantes, de bouse de vache et de quartz pour redynamiser le sol, améliorer l’enracinement et la résistance des plantes.
Elle tient compte aussi des influences du soleil, de lune et des planètes pour travailler en harmonie avec la nature.

L’association Demeter certifie les produits issus de l’agriculture biodynamique dans plus de 60 pays. Les cahiers des charges Demeter sont plus stricts que le règlement bio européen (mixité des fermes interdites, CMS interdits, moins d’intrants autorisés, cahier des charges vinification plus stricts….).

En 2018 la biodynamie concernait plus de 5 350 fermes et 1500 grossistes et transformateurs dans le monde. On compte 511 domaines en France pour une superficie de 13 665 ha. Ces chiffres peuvent être doublés en comptant toutes les fermes non certifiées.